L'UTBM en image
Espace développement durable de l'UTBM 

Guide des bonnes pratiques

Version imprimableSend by email

Nous avons tous un rôle à jouer pour faire évoluer la société vers un mode de développement plus raisonné et plus juste. Il est essentiel d'adopter de nouveaux comportements, souvent simples et non contraignants, pour agir de manière responsable. Il s'agit de réduire les impacts négatifs de nos actions tout en réalisant souvent des économies.

Il y a plusieurs domaines ou l'on peut agir de façon écologique et économique : les achats, l'énergie, le papier, les déplacements, les déchets, l'alimentation, l'eau.

Les achats

Il nous appartient de ne pas cautionner les organismes ne respectant pas les principes du développement durable (pratiques peu éthiques, esclavage infantile, traitement des déchets, activités néfastes pour l'environnement ou la santé humaine).

Il nous appartient de privilégier les produits et services provenant d'organismes aux comportements plus responsables. Les impacts des produits ou services peuvent être évalués dans les différentes phases : extraction des matières, fabrication, distribution, utilisation et traitement en fin de vie.

L'énergie

Non seulement les réserves de ressources naturelles nécessaires à la production de l'énergie sont limitées mais la consommation d'énergie est, généralement, en plus génératrice de gaz à effet de serre. Il faut :

Profiter au maximum de la lumière du jour ;
Utiliser au maximum le mode économie d'énergie de nos appareils électriques ;
Faire la chasse aux consommations inutiles (débrancher les chargeurs inutilisés, éviter le mode veille, éteindre les lumières inutiles) ;
Privilégier les ampoules à basse consommation qui consomment 5 fois moins d'énergie et durent 10 fois plus longtemps ;
Adapter les températures des pièces en fonction de leur utilisation et porter un vêtement plus chaud quand il fait froid en solution alternative à une consommation supérieure de chauffage ;
Utiliser des volets ou des stores en cas de fortes chaleurs et limiter la différence de température avec l'extérieur à 4°C en cas d'utilisation de la climatisation.

Le papier

La confection de papier consomme une grande quantité d'eau qui est alors polluée par des éléments nocifs et persistants dans l'environnement. Elle consomme aussi une grande quantité de bois.

Il faut :

Privilégier les échanges électroniques plus rapides et moins chers ;
Limiter nos impressions et éviter d'imprimer en couleur ;
Imprimer en recto-verso et deux pages par feuilles si le document reste lisible ;
Recycler les pages vierges en brouillon ;
Utiliser du papier recyclé ou éco-labélisé produits avec moitié moins d'énergie, deux fois moins de CO2 avec 90% d'économie de l'eau habituellement consommée.

Les déplacements

80% de la pollution de l'air, en zone urbaine, sont du faite des véhicules.  Elles sont les principaux acteurs de la pollution sonore à l'origine du stress.

Il faut :

Utiliser les technologies de l'information (téléphone, courrier électronique, vidéo-conférence) pour limiter nos déplacements ;
Utiliser les transports en commun permet d'économiser jusqu'à 15 fois les émissions de CO2 par rapport à la voiture ;
Privilégier les modes de déplacement propres (marche, vélo, rollers), bien meilleurs pour notre santé ;
Pratiquer l'éco-conduite (moins de stress, plus d'économie, moins d'émission de gaz à effet de serre) ;
Penser au co-voiturage pour diminuer notre imopact sur l'environnement et les ressources naturelles.