L'UTBM en image
 

TEP

Version imprimableSend by email

Application des méthodologies Project/Problem Based Learning (PBL) aux curriculums d'ingénierie mécanique/mécatronique

De 2008 à 2011, l'UTBM a participé à un programme UE – Canada

TEP (Transatlantic Exchange Partnership) est un programme de coopération internationale en matière d'enseignement supérieur, entre l'Union européenne et le Canada, financé par l'UE et le HRSDC (Human Resources and Skill Development Canada). Il vise à encourager la mobilité étudiante ainsi qu'une plus grande coopération entre universités européennes et canadiennes. Ce projet implique aussi une collaboration sur la question de la PBL (Project/Problem Based Learning) pour la formation d'ingénieur.

Le programme réunit 3 universités européennes et 3 universités canadiennes.

Nos partenaires sont les suivants :

TEP a permis à 7 étudiants UTBM de passer une année au Canada et 5 étudiants canadiens d'étudier en France. Le programme s'est achevé en juillet 2011, mais des discussions sont actuellement en cours avec les universités canadiennes pour l'établissement de conventions bilatérales.

TEP : une ouverture scientifique, linguistique et humaine sur le Canada

" Mon expérience canadienne a été particulièrement bénéfique pour moi. Après un semestre d'études au South Alberta Institute of Technology et un stage dans une entreprise de conception mécanique, je travaille aujourd'hui à Calgary dans cette même entreprise. l'accueil de l'Université était super, car nous avons pu loger sur le Campus avec tout ce dont nous avions besoin.  Les cours m'ont permis d'améliorer mon anglais et j'ai trouvé un stage avec l'aide précieuse des professeurs. Ils n'ont en effet pas hésité à partager avec nous leurs contacts personnels pour nous faciliter la tâche.

Je recommande chaudement l'expérience au Canada pour parfaire la langue de Shakespeare mais aussi pour découvrir une culture totalement différente."

Damien Coroller

"Le TEP m’a donné l’occasion d’étudier dans l’une des meilleures universités du Canada, l’Université de Waterloo, très réputée pour l’ingénierie, de perfectionner mon anglais, de découvrir le système d’enseignement anglophone (place importante du sport, moyens importants, activités étudiantes riches...), de suivre des cours non proposés à l’UTBM (cours de soudage), de faire la connaissance de beaucoup d’étrangers (chinois, singapourien, indien,…).

Le passage par Waterloo (ainsi que ma maitrise de l’espagnol) m’ont très clairement permis de décrocher mon ST50 à Montréal dans l’un des plus grands groupes d’ingénierie au monde : SNC-LAVALIN au sein de la division construction, service qualité. Je participe à la mise en place de procédures de contrôle de soudage sur un projet d’extraction de gaz dans le Sahara algérien."

Anthony Desnous

            

Site TEP